Un Volvo FMX 5 essieux équipé d’une nacelle pour le groupe Dufour

La division ‘levage’ du groupe Dufour intervient dans les conditions les plus extrêmes en toute sécurité grâce à un matériel irréprochable, dont un Volvo FMX à 5 essieux pourvu d’une nacelle qui grimpe à 90 mètres.
Un Volvo FMX 5 essieux équipé d’une nacelle pour le groupe Dufour

Un Volvo FMX 5 essieux équipé d’une nacelle pour le groupe Dufour

Dans quels domaines intervient la division ‘levage’ du groupe Dufour ?

Olivier Dufour: « Nous travaillons dans les domaines les plus variés. Tout le monde pense généralement aux éoliennes, et c’est effectivement un domaine dans lequel nous avons plus de 15 années d’expérience. Nous intervenons par exemple dans le contrôle périodique des éoliennes pour le compte des exploitants. Nos nacelles et nos grues participent aussi à l’entretien et à la réparation de pylônes ou d’antennes de grande hauteur, à l’installation d’ouvrages d’art comme des ponts ou des écluses, ou au déménagement de machines pour l’industrie. Nous participons même à des chantiers de rénovation d’églises… »

Quel est votre rayon d’action ?

O. D.: « Nous possédons cinq bases opérationnelles en France, une au Luxembourg et notre siège central de Tournai. A partir de là, nous couvrons tout le Benelux, toute la France et toute l’Allemagne, soit une amplitude de 2000 kilomètres environ. Dans notre parc, il y a par exemple 50 machines de plus de 300 tonnes de capacité de levage, et nous utilisons des grues télescopiques jusqu’à 750 tonnes. Puisque notre matériel est très spécialisé, il doit donc parfois couvrir des distances importantes sur autoroute avant de rester plusieurs jours sur site. Il  faut bien comprendre qu’une opération peut impliquer jusqu’à 1000 tonnes de matériel : le levage, c’est donc aussi une énorme logistique. »

Pourquoi avoir choisi un châssis de camion pour installer une nacelle pouvant monter jusqu’à 90 mètres de haut. Pourquoi pas une grue télescopique ?
O. D.: « Pour être efficaces, nous devons pouvoir transporter tous les éléments facilement sur site. Auparavant, les chantiers eux-mêmes étaient moins faciles d’accès, mais les choses sont mieux organisées aujourd’hui. Un châssis de camion à cinq essieux permet de circuler beaucoup mieux sur la route, et il ne nécessite pas non plus d’autorisation spéciale pour rouler en France, par exemple. »

Et pourquoi avoir choisi un Volvo FMX ?
O. D.: « Nous accordons une attention extrême à la sécurité des opérations. Quand vous avez des opérateurs qui travaillent à 90 mètres de haut, vous ne pouvez pas vous permettre la moindre incertitude. Sur la route, c’est la même chose ; Nous avons une excellente relation tant avec Volvo Trucks qu’avec le Grand Garage du Nord, et nous avons trouvé en eux un partenaire qui a réalisé pour nous un véhicule sur mesures et qui répond parfaitement à nos attentes. » Pouvez-vous nous en dire davantage ? O. D.: « Il nous fallait à la fois une cabine surbaissée et pourvue d’une couchette afin de faire reposer dessus la flèche de la nacelle tout en restant dans la limite des quatre mètres de hauteur maxi. De plus, nous voulions un véhicule extrêmement maniable : sur les cinq essieux, il y en a donc trois qui sont directeurs. L’ensemble reste limité à une longueur maxi de 15,6 mètres et à un poids total au sol de 47,8 tonnes. Et puisque nous ne devons pas utiliser de contrepoids additionnel, le véhicule est entièrement autonome. C’est un autre gros avantage en termes de flexibilité. »

DUFOUR LEVAGE EN BREF

La division Levage représente environ 40 % du volume d’affaires du groupe Dufour, qui emploie 900 personnes sur 7 sites en Belgique (Tournai), au Grand-Duché de Luxembourg et en France (Lille, Lens, Dunkerque, Paris et Nantes).