Convois exceptionnels

Une des plus grosses machines d'emballage papier au monde est en cours de construction en Suède. Le conducteur autrichien Roland Lehbrunner entreprend un long périple pour livrer deux silos de 22 m de long sur le site de production à Grums.
Franchissement d'un pont lors du transport des silos

Deux Volvo FH16 de Prangl transportent patiemment deux silos de 22 mètres de long à travers la campagne suédoise.

Volvo FH16 de Prangl

Chaque silo fait 22 mètres de long, près de quatre mètres de large et pèse environ 5 tonnes.

L'après-midi commence à peine au port de Kiel. Roland Lehbrunner vient tout juste de se réveiller sur l'aire de stationnement réservée aux poids lourds. Voilà quelques nuits que lui et son binôme, Janos Szilagyi, transportent deux silos de 22 m de long depuis Sigharting, à la frontière autrichienne, puis à travers toute l'Allemagne. Ils ont désormais hâte d'embarquer sur le ferry qui les mènera à Göteborg et au prochain tronçon de leur périple s'étendant sur 11 jours. 

« C'est la première fois que j'embarque un camion sur un ferry. C'est justement cette nouveauté que j'aime particulièrement dans mon métier », se réjouit Roland Lehbrunner. « Si la plupart des emplois sont routiniers, ce n'est vraiment pas le cas du mien. Je peux être amené à transporter des matériaux de construction jusqu'à Salzbourg plus au sud ou de gigantesques pièces de machines jusque dans le nord de l'Allemagne. À chaque mission, ce sont des itinéraires et des chargements différents. »

C'est la première fois que j'embarque un camion sur un ferry. C'est justement cette nouveauté que j'aime particulièrement dans mon métier.

Roland Lehbrunner

Conducteur

Il a choisi d'être conducteur il y a une dizaine d'années pour la nature variée et exigeante du transport exceptionnel. À l'époque, il travaillait à plein temps comme charpentier dans une société autrichienne qui transportait également ses produits sur les routes du pays. Un jour, alors qu'il avait besoin de livrer une commande très importante, personne n'était disponible pour en assurer le transport. « Et pourquoi pas moi ? », a alors pensé Roland avant de s'engager pour sa toute première mission au volant. Voilà maintenant sept ans qu'il travaille comme conducteur professionnel pour l'entreprise autrichienne Prangl. Il a réalisé les missions les plus extrêmes, comme transporter une machine à papier de 160 tonnes du centre de l'Autriche vers Budapest (Hongrie) ou encore un chargement de pièces de bateau de six mètres de large sur d'étroites routes de montagne, mettant à rude épreuve sa patience et sa concentration.

Aire de stationnement de Kiel

Les deux Volvo FH patientent sur l'aire de stationnement du port de Kiel, en Allemagne, avant d'embarquer sur le ferry qui rejoindra Göteborg, en Suède, dans la nuit.

Si Roland et son employeur se sont spécialisés dans les convois exceptionnels, cette mission demeure unique en son genre en raison des dimensions du chargement et de la longue distance à parcourir entre l'Autriche et le centre de la Suède. Roland explique être paré pour gérer les situations inhabituelles, tout en reconnaissant que chaque mission est différente. 

« Les différences portent sur le type de chargement, les dimensions, le poids, la longueur, la distance, les conditions météorologiques et toutes les situations que vous pouvez rencontrer en chemin. Même si l'on pense avoir tout planifié, il se passe toujours quelque chose d'inattendu. Il faut juste garder son calme et tenir tête », indique-t-il.

Autoroutes

À la descente du ferry à Göteborg, les véhicules doivent encore rouler pendant six heures pour atteindre leur destination finale à Grums.

Après avoir essuyé de fortes précipitations lors de la première nuit entre Sigharting (Autriche) et la ville de Magdebourg (Allemagne), Roland et Janos ont été retardés par des barrages routiers en Allemagne. Après un arrêt de deux jours sur une aire de stationnement, ils ont finalement été autorisés à reprendre la route et sont soulagés d'avoir atteint Kiel et de poursuivre leur route vers la Suède.

Alors que les deux véhicules embarquent sur le ferry, le personnel les guide pas à pas afin qu'ils puissent se garer sans égratigner le mur ou d'autres véhicules. Au vu des dimensions du chargement, chaque véhicule requiert quatre fois l'espace d'un véhicule classique, et Roland ne peut que se réjouir de cette aide bienvenue. Après avoir dîné tôt, il décide d'aller se coucher pour être frais et dispos le lendemain, lorsqu'il devra parcourir les 220 km entre Göteborg et Grums, la destination finale, au volant de son Volvo FH16.

Roland Lehbrunner

Pour le conducteur autrichien Roland Lehbrunner, tout l'intérêt de son métier réside dans les missions de ce type.

« Je préfère rouler de jour, car j'ai alors la chance d'apprécier le paysage tout en conduisant. J'aime particulièrement les paysages de colline et de montagne. Je ne suis jamais allé en Suède, c'est très excitant », se réjouit Roland en débarquant du ferry à Göteborg. Il inspecte son véhicule sur une aire de stationnement semblable à celle de Kiel, vérifiant les circuits hydrauliques, l'électronique, le chargement et les fixations avant de reprendre la route.

« Il est impératif de vraiment inspecter tout ce qu'il est possible de contrôler sur votre véhicule. Sans cela, vous ne devez pas prendre le volant », conseille-t-il. 

BillerudKorsnäs

La nouvelle machine d'emballage papier de BillerudKorsnäs est en construction et sera installée dans une usine de 400 mètres de long.

Sur leur trajet vers Grums, Roland et Janos sont escortés par plusieurs leaders suédois dans le domaine des transports. Le convoi prend la route vers 9 h sous une pluie soutenue et de fortes bourrasques. Le vent pose particulièrement problème, d'autant que Roland doit traverser plusieurs ponts surélevés. Combinés, le vent, la pluie, le lourd chargement et les routes vallonnées forcent le convoi à progresser très lentement.

« Dans ces circonstances, il est indispensable de pouvoir se fier au système de direction et au système de changement de vitesses automatisé du véhicule. Ces atouts sont gages de sérénité, si bien que vous pouvez vous concentrer sans crainte sur votre itinéraire », explique Roland.

Silos transportés sous la pluie

Au vu des dimensions du chargement, chaque véhicule requiert quatre fois l'espace d'un véhicule classique.

Même si les conditions climatiques sont difficiles, il est épaté par les routes suédoises, qu'il considère parmi les meilleures sur lesquelles il ait jamais roulé. Le convoi progresse sans accroc et, à 15 h, l'immense usine BillerudKorsnäs de Gruvön apparaît à l'horizon. 

J'ai rejoint le monde du transport car je voulais relever de nouveaux défis, et c'est précisément ce que je fais désormais jour après jour.

Roland Lehbrunner

Conducteur

Vérification préalable de Roland Lehbrunner

Roland inspecte toujours le chargement et les fixations avant de prendre la route.

En 2019, cette usine accueillera la plus grosse machine d'emballage papier au monde. Cependant, à l'heure actuelle, le site est encore en chantier. L'imposant chargement de Roland doit être livré dans cette partie du site et soulevé jusqu'à l'intérieur de l'usine à l'aide d'une grue mobile.

« Au moment du chargement à Sigharting, nous avons mis six heures à installer les silos sur les remorques à l'aide d'un chariot élévateur et d'une grue mobile. J'espère que cela ira plus vite cette fois, car j'ai hâte de rentrer chez moi pour retrouver ma femme et mes enfants », confie Roland.

Tout bien considéré, il est satisfait de sa mission et pense qu'il n'oubliera pas de sitôt les grandes distances parcourues. Il se trouve actuellement à quelque 2 200 km de son domicile situé dans la petite ville de Haag (Autriche). Au total, il aura passé onze jours loin de chez lui. Plusieurs parties de l'itinéraire se sont révélées éprouvantes, mais c'est justement ce qui plaît à Roland.

« J'ai rejoint le monde du transport car je voulais relever de nouveaux défis, et c'est précisément ce que je fais désormais jour après jour », conclut-il en souriant.

Infos sur BillerudKorsnäs

BillerudKorsnäs est un fournisseur majeur de solutions et de matériaux d'emballage renouvelables s'appuyant sur plus de 150 ans d'expérience dans le secteur.

Sa nouvelle machine d'emballage carton est décrite comme le plus gros investissement dans l'histoire de l'entreprise et l'une des plus grosses machines du genre au monde. Cette machine de 350 m de long sera installée dans une usine de 400 m de long et 60 m de large, actuellement en chantier.

La mission

Les deux véhicules de Prangl : 1 Volvo FH16 en configuration 6×4, construit en 2017 et doté d'un moteur Volvo D16 de 550 ch, I-Shift de Volvo avec rapports extra lents et Volvo Dynamic Steering.
1 Volvo FH16 en configuration 6×4, construit en 2013 et doté d'un moteur Volvo D16 de 750 ch et de l'I-Shift de Volvo.
Remorques : Remorques surbaissées extensibles Faymonville à trois essieux avec essieux hydrauliques et direction manuelle distincte. Longueur de la plateforme surbaissée sur cette mission : 22,9 mètres. 
Le chargement : Silos de grandes dimensions : 22 x 3,8 x 3,8 m ( L x l x h), poids : ~5 tonnes chacun.
Dimensions totales du convoi : 35 x 3,8 m x 4,15 m (L x l x h), poids : 38 tonnes.

Prangl GmbH

Fondée en : 1965.
Propriétaire : Christian Prangl.
Équipement total : 3 400 (grues mobiles, véhicules et remorques, plateformes de travail, outils de télémanutention, etc.).
Nombre de véhicules et de remorques : 330, part de véhicules Volvo : 90.
Nombre d'employés : 650.
Principaux chargements : convois exceptionnels (poids et dimensions), marchandises pour centrales électriques et parcs éoliens, pièces de machines, structures surdimensionnées en acier et en béton, machinerie, rails, structures en bois, marchandises industrielles.

Sur le même sujet

Avec les rapports super lents dans les forêts glacées

Des routes sinueuses, étroites et glacées et un poids total de 76 tonnes. Le transport de bois dans les forêts finlandaises met les conducteurs et les véhicules à rude épreuve. Mais avec la boîte de vitesses Volvo I-Shift à rapports super lents, Saku ...

Sur la « route » en Sibérie

Au cœur de la Sibérie, la faune est riche, mais les routes sont en mauvais état, voire parfois inexistantes. Ici, un Volvo FMX 6×6 aide Nikolai Goncharov à gagner sa vie sans compromettre sa sécurité....