Le même véhicule, et pourtant si différent

Depuis 1993, le Volvo FH est à l'œuvre pour des entreprises du monde entier. C'est un véhicule qui répond aussi bien aux besoins des transporteurs dans le Grand Nord du Svalbard que dans les déserts brûlants d'Arabie saoudite. 
Volvo FH devant un paysage désertique et glacé

Quel que soit le climat extrême, le Volvo FH répond toujours présent.

« Je vis avec Volvo, pour le meilleur et pour le pire !» Les mots sont lâchés avec un rire affectueux. Knut Vebostad, responsable chez Vebostad Transport AS, prend le plus grand soin de ses six Volvo FH. Lorsqu'il a sauté le pas de sa carrière de conducteur à la création de son entreprise, son choix a été simple. « C'était Volvo, et rien d'autre. »

Knut Vebostad a commencé sa carrière dans le transport dans le nord de la Norvège, à Borkenes. « Lorsque vous grandissez dans cette région, vous ne vous dites pas que les routes sont verglacées ou sinueuses. Vous apprenez simplement à installer les chaînes à neige lorsqu'il le faut. En fait, j'était plus impressionné les premières fois où j'ai circulé sur l'autoroute vers Oslo. » 

Volvo FH devant un paysage désertique et glacé

Knut Vebostad est un vrai passionné de Volvo.

Vebostad Transport est spécialisé dans le transport d'asphalte et de gravier. Des chargements très lourds qui mettent vraiment le Volvo FH à l'épreuve. Mais les fonctionnalités du véhicule font toute la différence.


« Le relevage d'essieu tandem est indispensable pour nous, qui transportons des matériaux de construction. Lorsque nous conduisons à vide, nous économisons 10 à 12 % de carburant. Sans parler de la réduction de l'usure des pneumatiques », déclare Knut Vebostad.

 


L'I-Shift à rapports extra lents apporte un surplus de puissance et de performance lorsque l'on privilégie les vitesses lentes.
« Et le système Volvo Dynamic Steering est remarquable. C'est une expérience inédite », affirme Knut Vebostad.

Si les routes dans les terres norvégiennes ne représentaient pas un défi suffisant, Vebostad Transport intervient également au Svalbard, l'un des endroits habités les plus septentrionaux dans le monde. Pendant l'été, un Volvo FH de Vebostad a transporté des matériaux de construction routière sur cet archipel de l'océan Arctique.
« Nous avons chargé le véhicule sur un bateau de marchandises, puis nous y sommes allés en avion quelques jours plus tard », raconte Knut Vebostad.


« C'est un Volvo FH 540 de 2013. Nous l'avons surnommé notre "tracteur d'acier". C'était le premier véhicule acheté par l'entreprise. »

À l'autre extrémité du thermomètre, on retrouve la chaleur des déserts d'Arabie saoudite. Mais le Volvo FH y remplit tout aussi bien sa mission. Cela fait plus de 60 ans que Sharbatly Fruit, à Jeddah, vend des légumes et des fruits frais dans la région. L'entreprise gère une chaîne logistique serrée pour maintenir les produits au frais tout au long du transport.


« En fait, les fruits ne sont même pas exposés au climat chaud de l'Arabie saoudite. Sauf lorsqu'ils sont livrés sur les marchés », assure Hashim M Sharbatly, directeur général adjoint de Sharbatly Fruit.

Un homme devant un Volvo FH

Le Volvo FH doit traverser le grand désert sous des températures dépassant les 50 °C et à travers des tempêtes de sable qui mettent le véhicule à rude épreuve.

Pour garantir une telle chaîne logistique sans faille, l'entreprise doit pouvoir compter sur le véhicule. Pour relier Jeddah à Dammam, le Volvo FH doit traverser tout le royaume en passant par le grand désert.


« L'aller-retour fait plus de 2 800 kilomètres », précise le conducteur, Reynaldo Garcia.
Les déserts sont impitoyables, avec des températures dépassant les 50 °C et des tempêtes de sable qui mettent le véhicule à rude épreuve. Mais le Volvo FH tient bon.


« Nous avons des véhicules qui parcourent un million de kilomètres sans le moindre remplacement de pièce, embrayage et freins compris. Nous sommes ravis du niveau de qualité », déclare Daanie Zeyman, qui gère l'atelier de véhicules de Sharbatly.

La formidable aptitude du Volvo FH à remplir ses missions partout dans le monde se reflète dans la satisfaction exprimée par les utilisateurs à l'égard du véhicule.


« Il est toujours possible d'améliorer un véhicule. Mais il ne fait aucun doute pour moi que le Volvo FH est le meilleur sur le marché. Nous conduisons le meilleur véhicule ! », s'exclame Knut Vebostad.


« Il est confortable. Très rapide et très robuste. Pour moi, c'est le véhicule le plus abouti au monde », lance Reynaldo Garcia.

Sur le même sujet