Volvo Trucks

Belgique

×

EG Eriksson, transporteur spécialisé dans les chantiers de construction, teste le nouveau Volvo FMX

| 7 min de lecture | 7 min de lecture
Le nouveau Volvo FMX a été spécialement conçu pour rendre le travail d'un conducteur de chantier plus facile, plus sûr et plus confortable. Le transporteur suédois, EG Eriksson, le met à l'épreuve.
Pour EG Eriksson, le nouveau Volvo FMX est un ajout précieux au sein de la flotte de véhicules.

L'activité est intense dans l'usine de béton de Slind, en sortant de Skellefteå, sur la côte nord-est de la Suède. Trois camions de la flotte d'EG Eriksson sont sur place en vue de charger le béton pour les livraisons d'aujourd'hui. Avec leurs cabines bleues, leur marque rétro et leurs toupies béton rouges, les camions du transporteur sont faciles à repérer.

Mais l'une des cabine se démarque. Au lieu du bleu distinctif avec un lettrage gris, la cabine est recouverte d'un ruban noir et blanc, qui dissimule un véhicule-test : le tout nouveau Volvo FMX.

Le nouveau Volvo FMX est un modèle très attendu qui fera une grande différence, notamment en ce qui concerne l'environnement de travail des conducteurs.
Joakim Eriksson, propriétaire Joakim Eriksson, propriétaire

« Quand on nous a demandé de devenir un client test, nous avons tout naturellement répondu "oui". Nous aimons les nouvelles technologies et nous sommes généralement les premiers à acheter les nouveaux modèles de camions ici à Skellefteå. Le Volvo FMX est en fait le camion qui convient le mieux au type de nos missions, mais comme seul l'ancien modèle était disponible, nous avons choisi d'acheter des Volvo FH à la place », explique Joakim Eriksson, l'un des deux copropriétaires de EG Eriksson.

Le transporteur est spécialisé dans le transport de béton et travaille à la fois pour les industries de la construction et pour des mines. En tant que client chargé de tests sur le terrain, on lui a également confié un rôle important dans les essais et le développement de nouveaux produits et services signés Volvo Trucks. Un équipement spécial enregistre toutes les données du camion et tous les deux mois, une inspection visuelle est effectuée dans l'atelier. Le conducteur échange fréquemment avec l'ingénieur en charge des tests sur le terrain pour donner son avis sur le produit et obtenir des informations sur les nouvelles fonctionnalités. Tout cela a pour but de donner à l'équipe de développement produits de Volvo Trucks l'opportunité de trouver et de résoudre le plus rapidement possible les éventuels défauts qui surviennent.

Le nouveau Volvo FMX équipé d'une toupie béton Le nouveau FMX confié à EG Eriksson est équipé d'une toupie béton d'une capacité d'environ huit mètres cubes de béton. Si nécessaire, la toupie béton peut être remplacée en 15 minutes par une plateforme pour gravier.

Pour EG Eriksson, le nouveau Volvo FMX est un ajout précieux au sein de la flotte de véhicules. À Skellefteå, le berceau de cette société, le plus grand projet industriel de Suède est actuellement en cours : la construction de l'usine de batteries de Northvolt. Sur une zone grande comme 100 terrains de football, près de 3 000 personnes produiront bientôt des batteries lithium-ion dédiées à l'industrie des voitures électriques.

Pour la communauté, cette nouvelle usine signifie non seulement de nouvelles opportunités d'emploi, mais aussi de nouveaux logements, des écoles et des infrastructures : « Ils construisent vraiment beaucoup ici en ce moment et nous le ressentons aussi. Dans l'hiver, nous avons généralement moins de livraisons, mais cela n'est pas le cas cette année », remarque Joakim Eriksson.

Tandis que les livraisons aux chantiers de construction varient d'un jour à l'autre, les missions auprès des mines sont plus prévisibles. Deux des camions de transport se déplacent par roulement, 7 jours sur 7 et 365 jours par an, jusqu'à la mine de Renström, à environ 40 km au nord-est de Skellefteå. « Nous avons commencé à transporter du béton vers la mine en 2008. Ces livraisons sont importantes car elles nous fournissent un travail continu. La mine a toujours besoin de béton, quelle que soit la météo. Ce n'est pas le cas avec d'autres missions. S'il commence à pleuvoir, il y a un risque que les livraisons soient interrompues sur les chantiers de construction ce jour-là », raconte Joakim Eriksson.

Le nouveau Volvo FMX livre du béton à la mine Renström, près de Skellefteå Tous les jours, toute l'année, EG Eriksson livre du béton à la mine Renström près de Skellefteå. Le béton est utilisé pour renforcer les murs de la mine afin d'éviter les fissures.

Joakim Eriksson est la troisième génération de sa famille à travailler dans l'entreprise créée par son grand-père en 1953. Il s'agissait à l'origine d'une entreprise individuelle qui transportait du gravier et du bois, puis l'entreprise a lentement élargi ses activités. Aujourd'hui, elle compte environ 20 employés et 12 camions, ainsi que quelques camions pour d'autres missions. Pour Joakim Eriksson, il était naturel de rejoindre l'entreprise familiale.

Le concessionnaire Volvo Trucks, Eric Åström, s'adresse à Joakim Eriksson Eric Åström, concessionnaire Volvo Trucks, travaille avec la société de Joakim Eriksson depuis près de 15 ans.

« J'ai mis les mains au volant d'un camion le lendemain de la fin de mes études. À mesure que l'entreprise grandissait, il y a eu de nombreuses autres tâches à gérer. Alors maintenant, je ne transporte des marchandises que lorsque quelqu'un est malade ou si nous sommes vraiment débordés. Mais je suis toujours convaincu que conduire un camion est grisant », reconnait-il.

Tout au long des 65 et quelques années d'existence de EG Eriksson, notre parc n'a accueilli quasiment que des Volvo. La concession Volvo n'est qu'à quelques centaines de mètres d'ici et les portes de son atelier sont presque toujours ouvertes. Pour quelqu'un qui livre du béton, les délais sont serrés, donc en cas de problème, il est important de pouvoir remettre le camion sur la route rapidement. « Notre collaboration avec l'atelier est très positive et nous obtenons toujours de l'aide lorsque nous en avons besoin. Ils savent que parfois nous sommes vraiment pressés », note Joakim Eriksson.

Aujourd'hui, la flotte se compose de deux Volvo FMX et de dix Volvo FH. « Le nouveau Volvo FMX est un modèle très attendu qui fera une grande différence, notamment en ce qui concerne l'environnement de travail des conducteurs. Lorsque vous transportez du béton, vous sautez dans le camion de 50 à 70 fois par jour. Le FMX présente un accès abaissé, et ne pas avoir à monter ou descendre cette marche supplémentaire à chaque fois signifie beaucoup moins de fatigue et de tension pour l'organisme », poursuit Joakim Eriksson.

Torbjörn Forsman au volant du nouveau Volvo FMX Torbjörn Forsman est le conducteur du nouveau Volvo FMX. « L'une des améliorations les plus importantes est la visibilité », observe-t-il.

La plupart des trajets se fait dans le trafic urbain, où une bonne visibilité est un facteur décisif. À bord du nouveau FMX, les vitres sont plus grandes et les rétroviseurs latéraux sont réglés différemment. « La visibilité à bord de ce nouveau camion est formidable. Vous bénéficiez d'une bonne visibilité à l'avant et sur les côtés, et il n'y a pas d'angle mort », constate Joakim Eriksson.

Torbjörn Forsman est le conducteur qui a passé le plus de temps au volant du nouveau FMX. Chaque semaine, il se met en rapport avec le service d'essais sur le terrain de Volvo Trucks pour discuter du fonctionnement du camion et de ses nombreuses nouvelles fonctions. Il pense que c'est une véritable mise à niveau par rapport au camion qu'il conduit habituellement.

« Non seulement la visibilité est accrue, mais la nouvelle cabine est également plus spacieuse : elle offre plus d'espace au-dessus et autour du conducteur. Que le travail ne soit pas trop contraignant pour l'organisme est important, j'aime mon métier et je veux pouvoir continuer à conduire aussi longtemps que possible. Le fait que la cabine du Volvo FMX ait une entrée abaissée fait une grande différence. Avec le Volvo Dynamic Steering (VDS) le véhicule est également plus facile à diriger, en particulier dans les espaces restreints », ajoute-t-il.

Torbjörn Forsman est un employé arrivé récemment chez EG Eriksson, mais il a occupé divers postes au sein de la famille depuis le début des années 1980. Et il a conduit une toupie béton depuis autant de temps. En tant que conducteur, Torbjörn Forsman passe la majeure partie de sa journée de travail dans le camion. « La cabine fait office de collègue. Il est donc important que tout fonctionne correctement, qu'il y ait beaucoup d'espace, de quoi ranger et des fonctions à jour qui facilitent le travail. Le nouveau FMX a tout cela », reconnait-il.

Le boom de la construction à Skellefteå va se poursuivre au cours des quelques prochaines années. Mais que se passera-t-il après, personne ne le sait. Pour Joakim Eriksson, le grand défi est d'essayer de garder une longueur d'avance, tant à court qu'à long terme. « En ce moment, nous sommes tellement occupés à planifier les livraisons du jour qu'il est difficile de trouver le temps d'envisager l'avenir, y compris le nombre de camions et l'effectif dont nous aurons besoin. L'industrie du béton est assez imprévisible, alors bien sûr, il serait peut-être bon d'élargir l'activité. J'espère que l'entreprise continuera de croître et que mes enfants voudront prendre le relais un jour », confie-t-il.

Le Volvo FMX franchit une rivière sur un pont

Le boom de la construction à Skellefteå va se poursuivre au cours des quelques prochaines années. Mais que se passera-t-il après, personne ne le sait. Pour Joakim Eriksson, le grand défi est d'essayer de garder une longueur d'avance, tant à court qu'à long terme. « En ce moment, nous sommes tellement occupés à planifier les livraisons du jour qu'il est difficile de trouver le temps d'envisager l'avenir, y compris le nombre de camions et l'effectif dont nous aurons besoin. L'industrie du béton est assez imprévisible, alors bien sûr, il serait peut-être bon d'élargir l'activité. J'espère que l'entreprise continuera de croître et que mes enfants voudront prendre le relais un jour », confie-t-il.

TRANSPORTEURS EG ERIKSSON
Histoire : 
L'entreprise familiale a été fondée en 1953 par Erik Gustav Eriksson à Klutmark, près de Skellefteå, dans le nord-est de la Suède. L'entreprise a débuté avec un seul camion et transportait du gravier ainsi que du bois.
Activités : l'entreprise se spécialise dans le transport de béton, principalement pour les industries de la construction et des mines, mais elle transporte également du gravier vers des usines de béton. Elle dispose aussi de deux chargeurs pour d'autres missions.
Année de création : 1953.
Propriétaires : Joakim Eriksson et Urban Eriksson.
Nombre d'employés : 20.
Nombre de camions : 10 Volvo FH et 2 Volvo FMX. Depuis mars 2019, également un nouveau Volvo FMX en test.
Missions de transport : Transport de béton et de gravier.
Plus gros client : Byggbetong John Dahlgren.