Trucks

×

Transport Fr. Hendrickx achète 8 tracteurs LNG à Volvo Trucks

Transport Frans Hendrickx et Zonen de Hulshout vient de commander 8 tracteurs Volvo Trucks FH au LNG. De ce fait, le quota de nouveaux tracteurs LNG auquel Volvo Trucks Belgium (VTB) a droit cette année a presque entièrement été vendu.

Il y a quelques mois, Volvo Trucks a introduit de nouveaux camions dotés d'un moteur au gaz naturel liquéfié (LNG). Avec leurs puissances de 420 ou 460 ch, ils offrent les mêmes performances que les modèles diesel (*), mais ils émettent environ 20% de CO2 en moins. Les premiers exemplaires sont sortis de la chaîne de montage en juin.

"En ce moment, nous avons 3 tracteurs au LNG en démonstration en Belgique. Le feedback que nous recevons est très positif : les tests confirment non seulement qu'ils sont aussi efficaces que les tracteurs diesel, mais aussi qu'ils sont très économiques.

Les chauffeurs sont eux aussi enthousiastes", indique Siegfried Van Brabandt, directeur Commercial Trucks chez VTB. Selon lui, les tests dans les entreprises démontrent qu'il y a un réel ‘business case' pour le LNG.

Rocco Cannizzaro, directeur général de Transport Frans Hendrickx à Hulshout, en est lui aussi totalement convaincu. "Les tracteurs au gaz naturel liquéfié coûtent plus cher, mais ils consomment sensiblement moins. Après 3 ans, leur coût plus élevé est remboursé et les véhicules deviennent très rentables.

A mon avis, il s'agit d'un investissement responsable et tourné vers l'avenir, d'autant plus qu'un nombre croissant de chargeurs souhaitent réduire leur empreinte écologique. Les transporteurs qui ne participent pas à cette démarche auront beaucoup plus de difficultés à opérer sur le marché".

Les clients le demandent de plus en plus souvent
C'est d'ailleurs à la demande expresse d'un grand client que Transport Hendrickx a déjà acheté 8 tracteurs LNG il y a un peu plus d'un an (toutefois auprès d'une autre marque). "Nous sommes fidèles à Volvo Trucks depuis la création de l'entreprise en 1956.

Depuis lors, nous avons établi de très bonnes relations, ce qui a contribué à la croissance de notre société. Maintenant que Volvo remet des camions LNG sur le marché, nous en avons immédiatement acheté 8", explique Rocco Cannizzaro.

Selon lui, le LNG offre le plus grand potentiel de réduction de l'empreinte carbone du transport routier pendant encore 5 à 6 ans. "Je crois que l'hydrogène sera une solution encore meilleure, mais elle n'est pas pour demain. Et les camions électriques n'entrent pas en ligne de compte chez nous, car leur rayon d'action est trop limité ", dit-il.

Le nombre de stations-service augmente
"Le seul inconvénient du LNG est le nombre limité de stations d'approvisionnement. "Veurne est trop loin et Kallo est un cadeau empoisonné à cause des embouteillages au tunnel Kennedy. La situation s'est améliorée avec l'ouverture de stations à Lokeren et Herstal. À la fin de cette année, il devrait également y avoir un point de ravitaillement à Tessenderlo, qui n'est pas très loin de Hulshout.

Cela réduira énormément les coûts de détour pour nous. La station aurait déjà dû être opérationnelle, mais la bureaucratie retarde l'octroi des permis. Le nombre de stations est donc en augmentation, même si je la trouve trop lente", ajoute Rocco Cannizzaro.

A terme, il envisage d'ouvrir une station LNG sur les terrains de l'entreprise à Hulshout. Une condition importante pour cela est, selon lui, que le coût d'une telle installation baisse encore davantage.

Les commandes rentrent
Outre Transport Frans Hendrickx, plusieurs autres transporteurs belges ont commandé des tracteurs FH au LNG. Remitrans de Ninove en a acheté dix. Entre autres Galliker à Herstal et Mattheeuws à Veurne en ont également acheté. " Les ventes se développent bien. Le quota auquel Volvo Trucks Belgium a droit est pratiquement épuisé.

Cela signifie que nous pouvons encore accepter une dizaine de commandes cette année. Ceux qui le souhaitent peuvent s'inscrire pour des essais ", conclut Siegfried Van Brabandt.

(*) Pour obtenir les mêmes performances l, Volvo Trucks utilise un moteur diesel comme base du moteur LNG et non un moteur à essence (et donc sans bougies).

Pour faire exploser le gaz, une quantité minimale de diesel est ajoutée au moment de l'injection (6 à 8%, indiquent les tests). Ce choix permet à Volvo d'offrir un moteur LNG Euro6 avec une puissance de 460 cv et un couple de 2.300 Nm. Il existe également une version de 420 cv et 2.100 Nm.